La foire de Sant Miquel et Eurofruit restent en format numérique

Malgré la volonté des organisateurs, l’évolution de la pandémie et l’incertitude qui en résulte pour les entreprises font qu’il est déconseillé de conserver l’approche classique du salon de Lleida

La Foire agricole de Sant Miquel et Eurofruit se dérouleront cette année sous leur forme la plus inhabituelle, sans exposants physiques et “reconvertis” en un événement numérique qui offrira un catalogue en ligne des exposants, promu par les réseaux, et diverses activités techniques par le biais d’Internet, telles que des conférences et des exposés (exceptionnellement, certains événements se dérouleront en personne). La Commission Déléguée de la Fondation Fira de Lleida, “malgré l’énorme effort technique, économique et humain” réalisé par l’institution de la foire pour la réalisation du salon, a pris cette décision après avoir évalué en profondeur la situation actuelle et après avoir sondé le secteur, qui considère avec incertitude l’évolution actuelle de la pandémie et les mesures qui peuvent être prises par les autorités sanitaires au quotidien.

Jaume Saltó, président de la Commission Déléguée de la Fondation Fira de Lleida et de la Chambre de Commerce de Lleida, a expliqué que les employeurs de la Fondation Fira de Lleida ont conclu que, bien qu’ils atteignent 85 % de la surface d’exposition réservée pour l’été, l’incertitude causée par la situation sanitaire du secteur ne garantit pas une foire avec un contenu adéquat et une masse critique de visiteurs. Mme Saltó a expliqué que la situation sanitaire à ce jour suscite de nombreux doutes et que, face à un avenir proche incertain, de nombreuses entreprises ont fait preuve, la semaine dernière, de réticence à exposer.

M. Saltó a également regretté la perte de l’impact économique positif que la foire de Sant Miquel et Eurofruit génèrent sur le territoire, évalué à quelque 8 millions d’euros dans des secteurs aussi touchés que les services aux foires (montage de stands, sécurité, etc.) ; l’hôtellerie et la restauration, les transports et le commerce, entre autres.

En ce qui concerne l’organisation de l’édition de cette année, les représentants de la Fira de Lleida ont expliqué qu’au cours du premier semestre de l’année a eu lieu le travail commercial de la Fira de Lleida et la location d’espace par les entreprises (atteignant les 85% mentionnés ci-dessus), qui ont embauché avec le désir d’assister à la foire mais avec l’inconnu de l’évolution de la pandémie et de la situation réelle au mois de septembre. Le 22 juillet, le Plan territorial de la protection civile de Catalogne (Procicat) a approuvé un plan spécifique pour les foires. Au cours du mois d’août, la Fira de Lleida a travaillé sous la pression et dans l’incertitude pour trouver et contacter les fournisseurs de technologie qui leur permettraient de respecter la réglementation et de tenir la foire avec des garanties, et l’ensemble de l’événement a été redéfini et adapté au nouveau protocole.

Le 2 septembre, le plan du salon a été présenté à la Commission Déléguée de la Fira de Lleida et la célébration du salon a été approuvée avec les mesures adoptées pour garantir le respect de la réglementation de Procicat. La Commission a ensuite informé le secteur des caractéristiques de la nouvelle approche du salon, qui a exprimé ses inquiétudes et ses craintes quant à la situation actuelle et future de la pandémie et a remis en question la viabilité du salon avec les mesures requises par Procicat.

Les institutions membres du conseil d’administration de la Fira de Lleida rappellent que, précisément en raison de la situation économique générée par la pandémie de Covidien-19, un grand effort a été fait au cours de ces mois pour pouvoir organiser l’édition de Sant Miquel et d’Eurofruit de cette année avec les garanties maximales de sécurité, en considérant ces salons comme un levier de réactivation économique et de génération de confiance des entreprises, ainsi que comme un signe de retour progressif à la normalité. En ce sens, il était prévu de mettre en place un système de pointe avec Intelligence Artificielle pour assurer le respect et la traçabilité des mesures prévues dans le plan d’action Procicat et garantir la sécurité des visiteurs, des exposants et des organisateurs.

Activités techniques et professionnelles

D’autre part, la Fira de Lleida considère que, au-delà des limites de cette solution, il est conseillé de tenir la Fira de Sant Miquel dans ce format essentiellement numérique afin de maintenir au moins le rôle de plateforme de formation et d’information que le salon a eu pendant des décennies et “par respect” pour les entités qui ont travaillé ces derniers mois à l’organisation des activités techniques de cette édition.

Dans ce sens, le directeur général de la Fira de Lleida, Oriol Oró, a annoncé que diverses activités ont déjà été programmées en format numérique, qui peuvent être suivies en streaming, en interaction via le chat, et qui seront ensuite conservées sur le site web pour d’éventuelles consultations futures.

Il y aura également quelques événements en face à face, comme la visite de la mission commerciale biélorusse (avec des réunions d’affaires et une présentation commerciale). Dans cette visite de la délégation de l’ancienne République soviétique, il faut souligner l’incorporation de la prestigieuse entreprise productrice de tracteurs MTW, la cinquième en importance dans le monde dans son secteur, et qui est présentée “officiellement” à Lleida comme une porte d’entrée pour les commercialiser en Espagne et en Europe du Sud.

Le 49e prix du livre agricole et le 5e prix de l’article technique agricole seront également remis en personne. Ces prix, d’une valeur de 4 000 euros, sont organisés chaque année dans le cadre du salon de Lleida. L’événement aura lieu le 25 septembre. Les activités se dérouleront à La Llotja de Lleida et au siège de Magical Media.

La 66e édition de la foire agricole de Sant Miquel et la 35e édition de la foire Eurofruit auront lieu du 24 au 27 septembre.

Print Friendly, PDF & Email